Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La CEDEAO s’enquiert de l’état des droits de l’homme au Bénin

Une délégation de la CEDEAO a été reçue par la Commission Béninoise des Droits de l’Homme ce jeudi 1er avril 2021. En visite au Bénin pour préparer la mission d’observation de la prochaine élection présidentielle de la CEDEAO, les émissaires de l’Institution régionale ont rencontré les Commissaires pour faire le point sur la situation des droits de l’homme au Bénin à quelques jours du scrutin. 

Après les salutations et présentations d’usage, Francis OKE, Chef de la Division Assistance Electorale au niveau de CEDEAO qui conduit la délégation, a exposé le double objectif de sa visite : Celui d’échanger avec les parties prenantes au scrutin présidentiel d’avril prochain, et celui de préparer la grande mission de la CEDEAO qui sera composée de 80 observateurs avec à sa tête M. Ernest Bai Koroma, ancien Président de la République de Sierra Leone. Cette délégation séjournera au Bénin jusqu’à la proclamation du résultat de l’élection présidentiel.

La préoccupation des membres de la délégation était de s’informer sur la situation des droits de l’homme au Bénin, la situation des détenus politiques, les exilés politiques, la révision de la constitution, le parrainage des candidats, les droits des femmes et de connaitre le rôle de la Commission Béninoise de Droits de l’Homme ainsi que ce qu’elle entreprend pour la protection des droits des citoyens béninois. En réponse à ces préoccupations, le président de la CBDH, Isidore Clément CAPO-CHICHI et les commissaires ont expliqué clairement que la CBDH a été créée par la loi n°2012-36 du 15 février 2013 et a 18 missions regroupées en 3 phases :

  • (i) mission de conseil ;
  • (ii) Promotion et sensibilisation et
  • (iii) Protection, réception des plaintes et investigation.

La CBDH est dotée de pouvoirs étendue et joue pleinement son rôle de protection des droits des citoyens. Les plaintes reçues et les situations de violation des droits humains constatées par elle-même, sont analysées et les investigations sont menées afin que les victimes soient restaurées dans leurs droits. Toutefois, les dossiers pendant devant les juridictions ne sont pas pris en compte. La plupart des préoccupations de la délégation trouvent leurs réponses dans le rapport sur l’état des droits de l’homme au Bénin, mis à la disposition de chaque membre de la délégation.

Pour ce qui concerne l’élection présidentielle, une opération d’observation du processus électoral en rapport avec les droits de l’homme est organisée et sera mise en œuvre le jour du scrutin dans toutes les communes du Bénin. A cet effet, 154 observateurs sont recrutés et seront formés par la CBDH. Ils seront répartis par équipes de deux (2) dans chaque commune du Bénin avec des superviseurs. Ces équipes feront remonter les informations respectivement à leurs coordonnateurs départementaux qui seront basés dans la salle de situation apprêtée au siège de la Commission.

Très satisfaits par ces réponses, Francis OKE a tenu à remercier le président et les commissaires pour le travail abattu. La CBDH a pris congé de ses hôtes après la prise de la photo de famille. 

Lire également :

Leave a comment

Copyright CBDH © 2021. Tous droits réservés.

Langue