Skip to content Skip to footer

Eric L.V. KIKI MIGAN

Sous-Commission 6

E-mail: info@cbdh.bj
Address: 105, rue Victor SCHOELCHE Cotonou-Bénin, Qtier Gbèdomidji, St-Michel

Présentation de la Sous-Commission 6 : « Droit à la vie, Santé et Environnement »


Tous les êtres humains ont le droit à un environnement sain. Un environnement sain est considéré comme une condition préalable à la réalisation d’autres droits humains, dont le droit à la vie, à l’alimentation, à la santé et à un niveau de vie suffisant. C’est dans  l’optique de garantir et de promouvoir le droit à la vie, à la santé et à  l’environnement partout au Bénin que la Commission Béninoise des Droits de l’Homme a instauré parmi les sous-commissions mises en place, la sous-commission numéro 6 intitulé : DROIT A LA VIE, SANTE ET ENVIRONNEMENT.

OBJECTIF GLOBAL

L’objectif visé par la mise en place de la sous-commission n°6 est de protéger et d’aider à une bonne jouissance des droits de l’homme dans le domaine de la vie, la santé et l’environnement.

MISSIONS DE LA SOUS-COMMISSION

La Sous-commission n°6 (Droit à la vie, santé et environnement) a reçu mandat de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) pour :

  • Veiller à ce que les personnes physiques ou autorités publiques n’ôtent la vie à un citoyen ;
  • Travailler avec les acteurs politiques pour tout ce qui concerne la santé de l’individu même dans les centres de détention et de rétention.
  • Se charger de travailler avec les acteurs environnementaux pour un environnement sain ;
  • Être un interlocuteur privilégié sur la scène nationale pour se prononcer sur les problèmes environnementaux et
  • Produire des rapports trimestriels à la Commission.

OBJECTIF SPECIFIQUE DE LA SOUS-COMMISSION

De façon spécifique, il s’agira de :

  • effectuer des descentes de contrôle sur le terrain pour constater les manquements aux droits à la vie, santé et environnement ;
  • procéder à des sensibilisations à l’endroit des autorités publiques à divers niveaux ;  des personnels de santé ; de la police sanitaire etc. sur l’importance qu’on doit accorder à la vie, la santé et l’environnement de l’homme ;
  • Initier des formations au profit des personnes en charge des prisons et maisons d’arrêt sur le respect des droits de l’homme en particulier sa vie, sa santé et son environnement ;
  • Initier des descentes dans les centres de santé pour apprécier les conditions de prise en charge des personnes admises à ces centres ; dans des maisons d’arrêt et prisons pour constater les conditions de détention des personnes privées de liberté afin de proposer des mesures correctives ;
  • Initier un cadre de concertation avec les différents acteurs de la santé et de l’environnement pour faire des propositions aux ministères sectoriels dans le cadre de la mise en exécution de la politique gouvernementale en matière de santé et de l’environnement ;
  • Sensibiliser la population sur les bons comportements dans le traitement des déchets ménager ;
  • Etc.

Langue