Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

conventions relatives aux droits de l’homme

La CBDH au cabinet du ministre Aurélien Agbénonci

En ratifiant les conventions portant sur les droits de l’homme, le Bénin s’engage à les promouvoir. Dans le but de veiller au respect de ces engagements pris par le Bénin, la Commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) a eu une séance d’échanges le jeudi 22 octobre 2020 avec le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci.

Selon Isidore Clément Capo-Chichi, président de la CBDH, cette séance d’échanges avec le ministre des affaires étrangères est d’une importance capitale. « Il était important pour nous d’échanger avec la porte d’entrée des différentes conventions internationales. Car, il y a un travail important qui est fait au niveau du ministère des Affaires étrangères à travers les directions techniques. Ce qui nous importe, c’est comment mettre en place une plateforme de dialogue avec le ministère afin qu’un audit quotidien soit fait des traités et conventions internationaux ratifiés par le Bénin en matière des droits de l’homme », a expliqué le président de la CBDH.

L’initiative, a poursuivi Isidore Clément Capo-Chichi, s’inscrit dans le mandat de la Commission béninoise des droits de l’homme. Car, dit-il : « lorsqu’un État ratifie ou adhère à une convention internationale concernant la promotion des droits de l’homme, cela met à la charge de l’État, trois obligations principales notamment respecter, protéger et mettre en œuvre les droits de l’homme. Et, l’État béninois a confié à la CBDH, la deuxième obligation qu’est le mandat de protection ».

Il faut noter que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Aurélien Agbénonci a exprimé sa totale satisfaction pour la démarche et a autorisé que rendez-vous soit pris pour la mise en place de ce comité de travail qui va œuvrer au quotidien afin que les droits de l’homme soient toujours effectifs.

Leave a comment

Copyright CBDH © 2021. Tous droits réservés.

Langue