Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Lutte contre la Corruption au Bénin

Vers la redynamisation du Cadre de concertation et d’échanges d’informations pour l’efficacité de la lutte contre la corruption.

La salle de conférence de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme a servi de cadre ce jeudi 09 décembre 2021, à une importante rencontre entre les structures engagées dans la lutte contre la corruption au Bénin. Cette rencontre initiée par la CBDH, avait un double objectif : celui de célébrer la journée Internationale de lutte contre la corruption, mais également d’aider à la mise en place d’un cadre de concertation des acteurs  pour la lutte contre la corruption au Bénin.

Prévue dans le cadre de la quinzaine des droits de l’homme organisée par la CBDH, la célébration de la journée Internationale de lutte contre la corruption a eu lieu ce jeudi 09 décembre au siège de la Commission sous la présidence du Rapporteur Général Serge PRINCE-AGBODJAN. Etaient représentés à la séance, le Front des organisations nationales contre la corruption (FONAC), Social Wach Bénin, la Chaire Unesco des Droits de l’Homme et la  Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB), tous du panel de discussion de l’atelier organisé le 12 novembre 2021 sur « La lutte contre la corruption pour un meilleur respect des droits de l’Homme ».

A l’ouverture de la séance, le rapporteur Général de la CBDH, M. Serge PRINCE AGBODJAN, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, a présenté le cadre dans lequel se situe l’activité, son contexte ainsi que les objectifs spécifiques. Parole a ensuite été donnée à chaque structure pour présenter les activités mises en œuvre dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de lutte contre la corruption.

Pour ce qui concerne la mise en place du cadre de concertation pour la lutte contre la corruption au Bénin, la réflexion s’est menée autour du questionnement : Pourquoi mettre en place un cadre de concertation ? Quelle est l’état des lieux aujourd’hui ? et comment redonner vie au cadre de concertation et d’échanges d’informations pour l’efficacité de la lutte contre la corruption ?

Pour la première question, la corruption est un fléau qui gangrène tous les secteurs de la société. Elle est considérée comme l’un des phénomènes sociaux les plus insidieux. Elle entrave le développement économique et nuit dangereusement à l’exercice des droits de l’homme. Il faut donc agir. Eu égard à la situation actuelle, le cadre de concertation et d’échanges d’informations pour l’efficacité de la lutte contre la corruption mis en place en avril 2016 n’est plus opérationnel depuis la dissolution de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC). Pour redonner vie efficacement à ce cadre de concertation et promouvoir la collaboration et les échanges d’informations entre les membres dudit cadre en vue d’apporter une réponse efficace à la lutte contre l’impunité des faits de corruption et autres infractions connexes, les participants ont recommandé que la CBDH en prenne le devant pour aider à la relance des activités de ce cadre. Cette proposition des acteurs est justifiée par le lien « lutte contre la corruption pour un meilleur respect des droits de l’Homme ».

Les participants après avoir félicité la CBDH dans sa mission ont souhaité poursuivre les échanges en élargissant le creuset à d’autres acteurs intéressés par la problématique.

Leave a comment

Copyright CBDH © 2022. Tous droits réservés.

Langue