Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

échange avec la société civile pour des élections

La CBDH échange avec la Plateforme de la société civile pour des élections transparentes

Souvent évoquée lors des processus électoraux, la question du respect des Droits de l’Homme sera encore à l’ordre du jour en 2021 à l’occasion de la présidentielle. C’est à ce titre que la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) avec l’appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a entamé une série d’échanges et de renforcement de capacités des acteurs impliqués dans ce processus électoral.

La première activité a consisté à échanger avec la Plateforme des organisations de la société civile pour les élections transparentes et le Groupe national de réponses de cette plateforme sur leurs projets liés à cette période sensible. Cet atelier d’échanges a eu lieu à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou ce lundi 14 décembre 2020.

En termes de réalisations, il faut noter que la plateforme est active et a déjà produit par exemple une cartographie des zones crisogènes du Bénin. A cet effet, Maryse Glele Ahanhanzo, la coordonnatrice nationale de West Africa Network for Edification and Peace (WANEP Bénin) a fait au une présentation sur les actions du Groupe national de réponses électorales et les zones à risque pour les élections présidentielles. Julien Oussou du Bureau Régional de WANEP, interviendra pour apporter des précisions sur la situation au niveau régional en mettant en exergue des indicateurs qui tiennent compte des processus électoraux en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana..

A leur suite, les grandes lignes du Guide pratique Institutions Nationales des Droits de l’Homme et processus électoraux conçu par l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH), avec l’appui de la Direction «Affaires politiques et gouvernance démocratique» (DAPG) de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

et de l’Agence française du développement (AFD) ainsi que la contribution du Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies (HCDH). https://www.francophonie.org/sites/default/files/2020-06/GUIDE-PRATIQUE-web.pdf

De l’exposé fait par Barbara Dotanta, Chargée de missions à l’Association Francophone des Commissions Nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) et par Antoine Meyer, Consultant, rédacteur du Guide, il faut retenir que ce guide, conçu à partir des principaux enseignements tirés des expériences d’une vingtaine d’Institutions Nationales des Droits de l’Homme (INDH) de l’espace francophone, vise à faciliter et à intensifier le partage d’expériences et de bonnes pratiques développées durant les processus électoraux et à accompagner les INDH sur cette voie afin de protéger et promouvoir les droits de l’Homme.

Prenant la parole, Isidore Clément Capo-Chichi, Président de la CBDH, a rappelé que la situation des droits de l’Homme doit faire l’objet d’une attention spécifique tout au long de la période électorale car dira-t-il : « ces moments clés de la vie démocratique sont en effet susceptibles d’entraîner des tensions et peuvent engendrer, dans certaines circonstances, des restrictions, des atteintes voire des violations graves des droits et libertés». Il ajoutera que c’est une aubaine pour la Commission de pouvoir jouer son rôle à cet effet en bonne intelligence avec les acteurs clés impliqués dans le processus électoral. Le but étant de dégager des actions communes dans le respect de leurs mandats respectifs.

Avant de clore cette première d’une série de quatre sessions d’échanges avec les acteurs de la Société Civile et les différents Organes en charge de la Gestion de Élections (OGE), le Président de la CBDH a tenu à remercier l’OIF pour son accompagnement constant à l’endroit de la Commission.

Leave a comment

Copyright CBDH © 2021. Tous droits réservés.

Langue