Skip to content Skip to sidebar Skip to footer
  1. Contexte

La communication et ses avantages se sont imposés aux institutions de défense des droits de l’homme qui y trouvent un excellent moyen d’alerte, de prévention et de vulgarisation de toutes informations susceptibles d’impacter la lutte contre les violations et abus sur les êtres humains. La Commission Béninoise des Droits de l’Homme qui est une institution relativement jeune au Bénin s’est donné le défi de se faire connaître et d’affirmer son identité d’institution indépendante avec un mandat spécifique sur les droits de l’Homme au Bénin. 

La Commission Béninoise des Droits de l’Homme a pour mandat la promotion et la protection des droits de l’Homme sur tout le territoire de la République du Bénin. Un important travail est accompli dans la mise en œuvre de ses activités et elle est à pied d’œuvre pour l’enracinement des droits de l’homme au Bénin. Il est inscrit au titre des missions de la Commission : le mandat de sensibilisation et de formation des populations sur les droits de l’homme et la CBDH a pris l’option grâce à l’appui financier de l’Union Européenne à travers la mise en œuvre du Projet d’appui à l’opérationnalisation de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme, d’accomplir efficacement cette mission en inscrivant la communication comme un des moyens incontournables pour y parvenir.

En effet, force est de constater que malgré tous les efforts fournis pour offrir une meilleure visibilité à la CBDH, les moyens disponibles sont insuffisants pour parvenir aux résultats escomptés en matière de communication. La faible visibilité de la CBDH constitue donc une sérieuse préoccupation aussi bien pour Commission que pour les populations.

Les couches vulnérables de la population, les victimes de violations ou potentiels victimes se trouvent dans des localités éloignées du siège de la CBDH et ne sont donc pas informées sur leurs droits, encore moins sur les possibilités de saisine de la CBDH pour déposer des plaintes. Des émissions à la télévision nationale et sur les radios de leurs localités pourraient remédier à cette situation.

La CBDH communique peu sur ses activités par communiqué de presse ou conférence de presse. En dehors du rapport annuel, la Commission a besoin de communiquer sur les missions statutaires qui sont les siennes afin de rapprocher convenablement l’Institution des populations.

La Commission a besoin d’utiliser des canaux de communication modernes et des supports diversifiés pour faire connaître le plus largement possible son rôle et son mandat et d’informer sur ses activités. Les besoins de la CBDH en communication sont donc importants et il est impératif que des dispositions idoines soient prises pour une réelle amélioration de la visibilité de la Commission pour que sa mission de promotion et de protection soit mieux perçue des populations.

Les présents termes de référence sont élaborés à cet effet.

  • Objectif

L’objectif de cette action est de parvenir à donner une meilleure visibilité à la Commission Béninoise des Droits de l’Homme à travers la mise en œuvre d’actions de communication pertinentes et suffisantes par le projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH financé par l’Union Européenne.

De façon spécifique, il s’agira de :

  • Recruter une agence de communication expérimentée et compétente capable d’accompagner les activités de la CBDH réalisées par le Projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH financé par l’Union Européenne ;
  • Réaliser trois émissions radiophoniques et trois émissions télé de 26 mn sur l’ORTB pour présenter le mandat et la mission de la CBDH ;
  • Réaliser et faire diffuser un film institutionnel de 52 mn pour la CBDH ;
  • Réaliser la couverture médiatique des activités de la Commission financé par le projet, y compris dans la presse numérique ;
  • Réaliser des supports de communication (Une Affiche géante sur la façade de l’immeuble de la Commission, 1000 dépliants, 2 kakémonos, 1000 stylos personnalisés, 500 Bloc-notes, 500 T-shirts, 500 casquettes, 500 porte-documents, boîte à images, et autres)
  • Constituer une banque d’images (photos, vidéos…) pour les activités du projet.
  • Editer un bulletin périodique d’information sur la CBDH ;
  • Résultats Attendus
  • Une agence de communication expérimentée est recrutée pour accompagner les activités de la CBDH réalisées par le Projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH financé par l’Union Européenne ;
  • Des émissions radiophoniques et télévisuelles sont réalisées, en particulier 3 émissions radio 3 émissions télé de 26 mn sur l’ORTB sur le mandat et la mission de la CBDH ; 
  • Un film institutionnel de 52 mn et un spot de sensibilisation, sont produits et diffusés sur les chaines de télévision et sur les réseaux sociaux ;
  • Cinq (05) couvertures médiatiques des activités du projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH financé par l’Union Européenne, y compris dans la presse numérique est réalisée ;
  • Des supports de communication pertinents sont réalisés (Affiche géante, 1000 dépliants, 2 kakémonos, 1000 stylos personnalisés, 500 Bloc-notes, 500 T-shirts, 500 casquettes, 500 porte-documents, boîte à images, et autres)
  • ;
  • Une banque d’images (photos, vidéos …) est mise en place sur les activités du projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH.
  • Un bulletin périodique d’information est édité sur la CBDH.
  • Réalisation

L’Agence de communication décrira en détail toutes les facilités offertes et mises à la disposition de la CBDH.

L’Agence de communication fournira son calendrier de réalisation des prestations.

  • Profil de l’Agence de communication
  • Etre une Agence de communication et de production audiovisuelle.
  • Démontrer de manière convaincante la capacité nécessaire pour fournir les prestations requises en respectant les critères de sélection ci-après :
  • Preuve d’une solide expérience dans le domaine de la communication institutionnelle ;
  • Liste des marchés de service de même nature (minimum 2) exécutés au cours des trois dernières années, comportant obligatoirement les types d’actions mentionnés dans les présents TDR : dates, bénéficiaires et attestations de bonne exécution ;
  • Preuve qu’elle dispose des ressources humaines et techniques adéquates et suffisantes pour assurer le service. Elle décrira les ressources dont elle dispose pour ce service ;
  • Une liste des ressources humaines qualifiés et ressources techniques dans les domaines concernés (technologies audiovisuelles) possédant l’expérience requise ;
  • Une description détaillée de l’infrastructure technique (outils et installations) dont elle dispose pour exécuter le marché.
  • Produire une offre technique et financière
CritèresPoints
Expériences dans la communication institutionnelle10
Marchés de service de même nature exécutés au cours des trois dernières années20
Ressources humaines adéquates15
Infrastructure technique adéquate10
Offre technique claire et concise15
Offre financière30
TOTAL100

6- Pièces à fournir

La liste des pièces à fournir se présente comme suit :

-Une offre technique en trois pages maximum (avec une présentation des expériences, des ressources humaines disponibles, des marchés exécutés, de la compréhension de la mission etc ….)

-Une offre financière

-Preuves des marchés exécutés ou attestation de bonne fin d’exécution

NB : Toutes les offres doivent être déposées sous pli fermé au siège de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (5ième étage bureau de l’équipe du Projet d’appui à l’opérationnalisation de la CBDH) au plus tard le vendredi 8 avril 2022.

Copyright CBDH © 2022. Tous droits réservés.