Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le rapprochement de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) des populations se poursuit avec l’ouverture de la Section Régionale de l’Atacora. La cérémonie d’installation s’est déroulée ce mercredi 23 mars 2022 dans la salle de conférence de l’hôtel ‘’La Montagne’’ de Natitingou, sous la présidence de Sidikatou F. ADAMON HOUEDETE, Vice-Présidente de la CBDH en présence du docteur Mourtada DEME, Directeur pays de l’Association du Barreau Americain (ABA ROLI), de Abdoulaye AFFO, Secrétaire Général de la préfecture de l’Atacora de Clément AYEMONA, Premier Adjoint de la Mairie de Natitingou, du Président du tribunal de Natitingou, du premier substitut du Procureur de Natitingou, du Commissaire Central de la ville de Natitingou, de l’Iman de la mosquée central de Natitingou, des têtes couronnées, des Commissaires de la CBDH, ainsi que des OSC et ONG du département.

Le mot de bienvenue à l’ouverture de la cérémonie a été donné par Monsieur Christophe HOUESSIONNON, Trésorier Général de la Commission. Dans son intervention, M. HOUESSIONNON a remercié les participants pour leur présence massive ainsi que les autorités administratives à divers niveaux pour avoir favorisé la bonne organisation de cette importante cérémonie. Il a enfin indiqué qu’après les Départements de l’Atlantique, du Zou et du Mono, c’est le tour de l’Atacora d’accueillir la délégation de la Commission pour l’installation de l’Officier des Droits de l’Homme et l’ouverture de la section départementale de l’Atacora.

Pour le Directeur pays d’ABA-ROLI, il importe de souligner que la sollicitation légitime des populations pour la défense de leurs droits a trouvé une réponse dans la stratégie de la CBDH d’être plus proche d’elles.

Prenant la parole à son tour, le Secrétaire Général de Préfecture de l’Atacora dira que la tâche est immense en matière des droits de l’homme pour plusieurs raisons. Selon lui, ‘’les droits de l’homme sont des droits fondamentaux pour l’ONU et pour chaque pays. Au Bénin, les droits de l’Homme sont des droits constitutionnellement reconnues, mais force est de constater qu’à divers niveaux, les populations ignorent certains des droits fondamentaux’’. C’est donc opportun et un grand soulagement pour son département d’accueillir l’Officier des Droits de l’Homme. Ce dernier pourra contribuer à sensibiliser toutes les populations de l’Atacora sur leurs droits et devoirs en matière de droits de l’homme. Il a enfin plaidé pour que les moyens nécessaires soient mis à la disposition de l’ODH pour l’atteinte de ses objectifs.

Dans son discours d’installation, la Vice-présidente de la CBDH a rappelé la nécessité d’avoir des bureaux régionaux de la CBDH dans les départements en vue d’être plus proches des populations pour mieux les servir. Pour la Vice-présidente, ‘’l’expérience acquise au terme de trois années de fonctionnement de la Commission a permis d’établir qu’il était nécessaire de faciliter l’accès de la Commission aux populations. ‘’L’installation des ODH, indique-t-elle, trouve son fondement dans la loi n° 2012-36 du 15 février 2013 et du règlement intérieur de la CBDH. Madame Sidikatou F. SIDIKATOU HOUEDETE a achevé ses propos en prenant l’engagement de tenir grand compte des  souhaits exprimés par les autorités du département et de la ville de Natitingou en vue du renforcement du partenariat souhaité par la Commission au niveau du gouvernement local.

La mission de l’Officier des Droits de l’homme


Il est revenu à Monsieur Apollinaire Emérico ADJOVI,  Trésorier Général Adjoint, de présenter l’Officier des Droits de l’Homme de l’Atacora ainsi que son rôle qui est essentiellement de promouvoir et de soutenir la réalisation des objectifs de la CBDH au niveau du son aire géographique de compétence.

Dans l’exercice de ses fonctions et sous la supervision de la Vice-présidente de la Commission, l’ODH doit faire connaitre et promouvoir le mandat et les missions de la CBDH,  faciliter la collaboration avec les institutions publiques et des organisations de la société civile, à recevoir et transmettre les requêtes relatives aux cas de violations des droits de l’Homme à la Commission, aider dans le traitement et l’instruction des requêtes par la collecte d’informations préliminaires, rapporter à la CBDH toute situation de violation des droits de l’Homme dont il est informé et à contribuer à l’information, la formation et la sensibilisation sur les droits humains au profit du public et enfin à contribuer à l’élaboration du rapport de la CBDH sur la situation des droits humains.

La cérémonie a pris fin par la présentation de l’officier des Droits de l’Homme, Mr Chitou WALIOU et  l’inauguration des locaux de la section régionale sis au quartier Boriyouré dans la commune de Natitingou.

Rappelons que la mise en place des sections régionales a bénéficié du soutien de l’USAID et de l’appui de son partenaire technique l’Association du Barreau Americain.  Les sections régionales sont installées dans les départements de l’Atacora, de l’Atlantique, du Borgou, du Mono, de l’Ouémé et du Zou.

Copyright CBDH © 2022. Tous droits réservés.