Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Gestion de l’information en période électorale

La CBDH et la HAAC s’accordent pour mieux outiller les professionnels des médias

Le rôle des médias dans la gestion de l’information en période électorale est crucial. C’est dans ce cadre que la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH), avec l’appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF a décidé de faire de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) un partenaire essentiel dans le processus électoral en cette année 2021. A cet effet, l’Institution Nationale des Droits de l’Homme a tenu hier mercredi 06 janvier à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou, une séance d’échange avec des cadres de la HAAC conduit par le conseiller Ali Camarou.

Quel est l’état d’avancement des préparatifs de l’élection présidentielle d’avril 2021 au niveau de l’institution en charge de la régulation des médias et quels sont les efforts à fournir par les deux institutions pour un bon déroulement du processus électoral ? Préoccupés par la réponse à ces questions, les commissaires de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme se sont servis du Guide pratique du journaliste en période électorale, élaboré par l’OIF et Reporters sans frontière pour la liberté de presse comme une base pratique pour tenir les échanges avec la HAAC. Lire le guide : https://www.francophonie.org/…/guide_journaliste_franc

Dans son mot de bienvenue, Isidore Clément Capo-Chichi, Président de la CBDH, a fait un bref rappel des points discutés au cours des ateliers de renforcement de capacités à l’endroit des journalistes à Parakou et à Cotonou sur le processus électoral tout en saluant l’intérêt dont les participants ont fait preuve au cours desdites séances. Isidore Clément Capo-Chichi a donc demandé à la HAAC de veiller au professionnalisme des journalistes, car ces derniers, indiquera-t-il, « …doivent mettre en avant leurs compétences professionnelles pour fournir au public, des informations vérifiées, plurielles et neutres et s’abstenir de promouvoir la division ou la violence afin de ne pas remettre en cause la cohésion sociale ».

Interpellé par cette préoccupation, Ali Camarou, a remercié la CBDH pour avoir initié un tel atelier pour non seulement renforcer les capacités de ceux-ci mais attirer leur attention sur leur responsabilité en termes de traitement et de diffusion des informations en cette période marquée par l’ élection présidentielle.

Si les périodes électorales correspondent souvent à des moments de rivalités, de tensions et de forte activité dans les médias, le rôle des journalistes semble encore plus particulièrement crucial. Ils sont tenus de veiller au maintien de la paix à travers leur publication. C’est alors que Gislaine Gnimassou, directrice des médias et Rosette Houngnibo, secrétaire générale adjointe de la HAAC ont partagé avec la CBDH les mesures et dispositions qui sont en train d’être prises par la HAAC pour renforcer les capacités des journalistes pour une meilleure couverture de la prochaine élection présidentielle.

Il faut noter qu’au cours de cette séance, le rapporteur général de la Commission, Serge Prince Agbodjan a fait une présentation sur le mandat de la Commission, les grandes lignes du Guide des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (INDH) et processus Electoraux.

En misant sur une bonne collaboration, les deux institutions ont élaboré quelques grandes lignes d’actions communes dans le cadre du processus électoral d’avril 2021.

Leave a comment

Copyright CBDH © 2021. Tous droits réservés.

Langue