Deuxième journée de la formation des membres de la CBDH sur les droits de l’homme et les processus électoraux.

Débuté hier mardi 30 mars 2021 par une cérémonie solennelle présidée par le prédisent de la Cours Constitutionnelle, la formation de haut niveau sur les droits de l’homme et les processus électoraux s’est poursuivie ce jour sous la direction des experts du Bureau Régional pour l’Afrique de l’ouest (BRAO) du Haut Commissariat pour les Droits de l’Homme, M. Anis Mahfoudh et M. Yaya Mbodji venus du Sénégal.

À l’agenda de ce jour figurent les modules sur les Principes de base du monitoring des droits de l’homme avec comme déclinaison, le but du monitoring, Comment recueillir des informations et établir les faits, Comment conduire un entretien avec des témoins, des victimes y compris dans le contexte de la pandémie, les enjeux du monitoring dans le contexte électoral et enfin, les techniques de l’alerte précoce.

Une présentation de la fiche de suivi prévue pour le monitoring pendant l’élection présidentielle de 2021 au Bénin a été ensuite faite par visioconférence par les experts Barbara Dotanta et A. Meyer de l’AFCNDH. Enfin, depuis Niamey, dans la capitale du Niger, Monsieur A M. Idé, de la Commission Nigérienne des Droits de l’Homme a entretenu les participants sur la réalisation de l’analyse des informations et la préparation des rapports sur les observations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *