Les membres de la CBDH outillés pour le respect des droits humains en période électorale

21 septembre, Journée internationale de la paix. Les membres de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) ont démarré ce jour le renforcement de leurs capacités pour mieux accomplir leur mission. L’atelier s’est tenu du 21 au 22 septembre 2020 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou, sous l’égide de Social Watch et la fondation Konrad Adenauer. Il s’inscrit dans un processus de prévention des violences électorales pour le respect des droits humains.

A l’approche des élections, l’identification et l’analyse de potentiels conflits et leurs causes s’avèrent nécessaires pour anticiper sur des violences qui entraînent à leur tour des violations des droits de l’Homme. C’est dans ce processus de prévention et de protection desdits droits que les membres de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) ont reçu les notions nécessaires pour surveiller et évaluer le respect des droits de la personne humaine dans les processus électoraux.

Isidore Clément Capo-Chichi, président de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme, a rappelé à l’ouverture de la formation que le 17 décembre 2019 a été adoptée la déclaration d’Abidjan pour des élections inclusives, transparentes, apaisées et basées sur le respect des droits de l’homme. « Cette déclaration recommande entre autres, aux Institutions nationales des droits de l’homme (Indh) d’avoir une approche plus dynamique de la prévention de la violence électorale en ayant plus de réactivités dans l’anticipation des déclencheurs de conflits, et les recours potentiels avant la tenue des élections ». Pour lui, la CBDH entend jouer pleinement son rôle de surveillance et de suivi des violations des droits de l’homme pendant cette période électorale qui s’annonce délicate. Dans le souci d’associer toutes les parties prenantes, il a lancé un appel aux organisations de la société civile et à la cour constitutionnelle car cela ne sera pas possible sans leur écoute, leur disponibilité et leur soutien.

Le Président Capo-Chichi a mentionné « qu’une énième fois les moments clés de la vie démocratique que nous allons vivre, au cours des huit prochains mois seront déterminants pour le devenir d’un pays, notre pays le Bénin».

L’atelier a été lancé par le Président de la Cour Constitutionnelle Joseph Djogbénou en présence de la première vice-présidente de la CENA (Commission Electorale Nationale Autonome), Geneviève Boco-Nadjo.

Interventions récentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *